Fondateurs et constitution

Ellen Visson est la veuve de Philippe Visson. Elle a vécu la majeure partie de sa vie aux côtés de l’artiste. Elle était souvent présente lorsqu’il peignait et l’a assisté dans toutes les démarches annexes à la création, comme la préparation de certificats d’authenticité. Au décès de Visson, ses droits d’auteur ont été transférés à Ellen Visson, qui les exerce dans le sens de la volonté de l’artiste.

Jean-Philippe Heim a rencontré Philippe Visson en 1997. Il s’est immédiatement passionné pour l’œuvre de Visson. Des liens forts, de type maître-disciple, se sont rapidement créés, Visson appelant Jean-Philippe Heim son fils spirituel. Entre 1997 et 2003, Jean-Philippe Heim s’est investi pour Visson en qualité de président de la Société des amis de Visson, association qu’il avait fondée et qui regroupait une centaine de membres intéressés à la peinture de l’artiste. En 2000, Jean-Philippe Heim, avec l’aide d’une trentaine de personnes, a rassemblé, photographié et répertorié dans une base de données informatique les milliers de tableaux dont Visson avait encore la maîtrise. Grâce à ses contacts particuliers avec l’artiste, ses démarches autour de sa peinture et son inventaire des tableaux, Jean-Philippe Heim a acquis une profonde connaissance de l’œuvre de Visson. Peu avant son décès, Visson a appelé Jean-Philippe Heim pour lui demander de défendre son œuvre pour la postérité, ce à quoi Jean-Philippe Heim s’est moralement engagé.

En 2018, soit dix ans après le décès de l’artiste, Ellen Visson et Jean-Philippe Heim ont repris contact pour discuter et planifier les démarches à entreprendre pour honorer la mémoire de Visson et veiller à la conservation de son œuvre. Par acte constitutif du 18 septembre 2019, ils ont créé la Fondation Visson et l’ont dotée de son capital initial.

Retour en haut